REMERCIEMENTS

C'est avec honneur que je remercie les personnes ayant acheté le guide "Terrasse en bois, faites la vous même" car ils ont fait un choix pertinent pour leurs réalisations. Leurs impressions positives ou négatives sont les biens venues (pour d'autres lecteurs et moi même). Je ne filtrerai rien à mon niveau sur leurs réactions car je suis affilié et le principal est que toutes bonnes remarques ne peut que profiter aux autres... La force d'internet !!!

Je remercie donc:

Laurent M. Dept 30,(Beau pays du sud...Le Gard m'a toujours impressionné)
Jean-Marie Dept 29,(Département réputé et que j'espère découvrir sous peu !!)
Olivier - BELGIQUE (je suis heureux de cet honneur que nous font nos frontaliers !!),
Philippe Dept 12,(L'Aveyron, une région sans égal, une beauté à découvrir)
Edouard Dept 17 (Une région que j'affectionne...j'y suis né tout près de St georges !!!)
Rese Dept 44 (Alors Nantes, c'est à qui?)
Hugues Dept 33 (Bien le bonjour.... voisin ! )
Régis Dept 35 (Je ne connais pas personnellement mais ça à l'air sympa près de Rennes, je vous remercie également pour l'achat de l'autre ouvrage en complément)
Olivier Dept 76 (Rouen, charmante ville historique....)
Jean - SUISSE (Accueil, charme intemporel, encore un frontalier, merci beaucoup !!)
Mickaël Dept 28 (Pas bien loin de Chartres, là aussi quelques monuments nous rappellent combien la qualité du travail était coutumière ...)
Gilles Dept 47 (Un de mes départements préféré car on y mange bien, le temps s'arrête souvant car on ne vieilli pas là bas !!)
SMConseil (Un patron indirect puisque c'est la société qui édite les ouvrages. Merci d'être passé par moi pour vous acheter un guide !!)
Sylvain Dept 44, j'ai dû me servir de google map pour trouver COUERON(j'connaissais pas...), c'est plutôt bien placé comme ville !!!

Merci à tous et bonne construction.
Stéphane

NOUVEAU: SITE REMPLACANT LE BLOG
 
Le blog est en cours de  transfert sur un site afin d'aérer l'ensemble. Ceci permet également d'accélérer l'affichage, l'utilisation sur périphériques portables ainsi que de traiter plusieurs sujets sans perdre le fil de votre recherche. Bonne lecture.
 
Rendez vous sur:
 


PREMIER POINT


Avant de commencer, il faut définir à peu près la taille de sa terrasse et si elle sera sur sol dur (ancienne terrasse ou plate forme béton) ou sur pilotis ce qui permet déjà de se donner une idée du budget: Ici, nous avons 40 m2 et sur pilotis. Il faut aussi considérer la forme et le type de pose des lames que vous voulez faire. Pour notre cas, c'est du simple: Terrasse rectangle, pose longitudinale sans perte (calcul de la longueur en fonction de la taille des lames). En bref, on peut estimer notre réalisation à 2000 euros environ (en prenant une moyenne sur les différents bois exotiques et prix pratiqués pour une même essence de bois !!).

Retrouvez d'autres données techniques (type de platelage, portées, etc)+ des outils de calcul accessibles sur site dans ce guide: "TERRASSE EN BOIS, faites la vous même".

DEUXIEME POINT


Déterminer comment faire la structure aérienne en fonction des lames achetées ( pour nous, 4m93 x 145 mm x 21 mm) ,savoir ce que vous allez mettre comme essence (certains disent de conserver la même essence que les lames d 'autres disent de mettre de l'exotique moins cher et d'autres, du pin traité autoclave ...)pour constituer cette structure. Pour notre cas, j ai choisi du pin traité autoclave, je détaillerai les caractéristiques plus loin.
Profitez également de déterminer où vont tomber vos coupes et d'essayer sur plan les assemblages entre lames. Prévoyez 50cm environ (40cm c'est bon mais trop de vis et 60 cm risque de faire des "vagues" sur les lames. Tout dépend de la longueur des lames aussi....) entre les chevrons et 1.3m de portée entre les bastaings. Les plots seront mis tous les 2m environ.

Exemple: Si les lames font 2.4m avec du massaranduba (bois peu stable) il vaut mieux les fixer tous les 40cm (6x40 cm). Pour notre cas, 4.93 fait 10x50cm dont la dernière est légèrement rapprochée. Quand je la divise en 2, j ai 2.465. C'est pourquoi j'ai mis des coupes de 2.465 aux extrémités avec une lame entière entre. J ai noté les lambourdes 6-11-16 pour les placer en fonction de ce que ça nous donnera sur le terrain.

Aidez vous du guide "TERRASSE EN BOIS, faites la vous même" vous y trouverez de précieux détails sur les structures, espacements à respecter selon les bois, portées etc + une mine d'informations sur votre terrasse pour l'entretien !!!

DERNIER POINT





Après avoir tout rassemblé (en vrac mais c'est normal) il faut constituer ce puzzle avec précision tant pour la pose mais aussi aux matériaux à acheter. Imaginez votre terrasse comme si elle était faite, pensez aux largeurs, les découpes éventuels pour obtenir des effets visuels bref, une fois votre plan établi, vous gagnerez énormément de temps et d'argent car sachez que vous aurez probablement besoin de louer un camion pour transporter vos lambourdes, lames, sacs de ciments, sable, etc. Il faut donc se rapprocher au mieux de la réalité pour avoir le moins de surprises possibles.

Prenez le temps de penser aux divers choses que vous pouvez loger sous votre terrasse: cuve à récupération d'eau, électricité pour prises extérieurs, bornes d'éclairage, prises d'eau etc.

Enfin, notez les points important (espacements des lambourdes aux coupes) qui vous seront utiles lors de la pose.

JOUR J

Top départ, pose des bastaings renforcés (tire fonds pour éviter l'écartement du bois) Pose le long du mur en prenant compte de l'épaisseur des lambourdes + lames. J ai également lasuré tous les bois (même s'ils sont traités autoclave) en 2 couches. Est ce vraiment nécessaire? Ce que je remarque, c'est que les bois dit autoclave ne sont pas vraiment traités "à coeur".Veillez à ce qu'il n'y est pas de "piège à eau" sur la surface qui restera exposée aux intempéries.



La base est posée, le reste va suivre comme un mécano. On peut noter que l'épaisseur du crépi est irrégulière donc, ne pas se fier au crépis pour les cotes !!Taille des bastaings : 145x 60x4000. Taille des chevrons: 60x70x4000

J+1

 
 

 


Mise en place des poteaux de soutien. Ils sont de diamètre 180 à 200 (tuyaux de récupération) sur une longueur de 50 à 60cm. On fait d'abord un trou de 25-30 cm de profondeur puis on règle la hauteur en les enfonçant dans le sol (ici, le sol c'est du sable donc c'est plus profond que sur de la terre ou de la rocaille bien sûr). On peu mettre des parpaings à la verticale que l'on comble de béton dans les alvéoles aussi. Bref, toutes les idées sont bonnes, le tout c'est de bien régler la hauteur de vos supports !!!
Retrouvez des données spécifiques pour la conception des plots, le type de structure selon la hauteur de votre terrasse et bien d'autres conseils important avec ce guide: " TERRASSE EN BOIS, faites la vous même "

 

J+2



 

Vérifications avec pose rapide des lames, espace de 1m30 des bastaings entre eux , fixation de l'ensemble (bastaings à bastaings) avec visserie type easydrive , equerres d'assemblage et plaques. Notez que les equerres sont placées dans le tube pret à recevoir le béton

Un alignement au cordeau...

J+3

Remplissage des plots de béton (ciment normal mélangé avec du ciment à prise rapide) et finissez de visser les chevrons
Pour mieux faire pénétrer les visses sans fendre le bois, la paraffine aide énormément. Le vissage est effectué avec une visseuse portative à limitation variable du couple + 2 batteries (38€ dans un certain magasin de bricolage) .
 
Profitez de poser du film geotextile si il y en a besoin....
 

Et de passer vos gaines electriques et tuyaux d'eau...
 
 

J+4


Pose des lames: Assurez vous de partir du mieux possible sur votre première rangé, les autres lames suivrons plus facilement la pose. Respectez 5 mm au minimum entre lames et 1ou 2mm sur la mise en bout à bout. Les trous sont percés avec une mèche + fraise de 4.5 mm . Les visses sont pozidriv (PZ2) en inox A2 (au mieux A4) de diametre 5, longueur 50 ou 60 mm.


Il est necessaire de se partager le travail: 1 qui marque les endroits à percer et qui visse, l'autre qui fait les trous. Avec l'habitude, celui qui fait le marquage va bien plus vite que celui qui perce.
A la fin de la journée, on peut évaluer la vitesse du montage: 32 min pour 1.5 m2. Si on s'en tient à ça, on devrait mettre 26x32 min = 853 min =14h de boulot environ pour 40 m2!!!
Retrouvez les techniques de vissage, les types de fixation (Jupit'air, Cliplam, Hardwoodclip, Igel,Clipjuan etc) le type de vis et bien d'autres conseils sur ce guide: "TERRASSE EN BOIS, faites la vous même".

J+5 ET J+6

La machine est lancée, le rythme est soutenu, le seul bémol est le soleil qui plombe, nous cuisons à près de 50° au soleil !!! On improvise des zones d'ombre et prenons les repas sur le pouce, le mauvais temps est annoncé pour la fin de semaine.... Bon là il n'y a pas de guide sauf celui du cornichon en salade. Et c'est très bon.

J+7

La fatigue se ressent, on arrive sur l'angle de la terrasse, il faut utiliser les chutes pour finir les derniers m2, les dernières lames sont celles qui on été mises de coté (tordues, tachées, fendues...) bref, un savant découpage et "rassemblage" parvient à rendre l'ensemble esthétique. Au final , on découpe l'angle et le coté à l'aide d'une scie circulaire et d'une règle de maçon suivant un trait effectué au cordeau. Un rectangle est laissé volontairement vide pour y mettre des galets blancs et un cyprès de provence.



 
Il faut faire vite, la journée se termine et demain il pleut !!!
 
 
 

 





Voilà, le travail fini pour une modeste terrasse mais il reste à poncer les quelques marques, à mettre un saturateur et de l'entretenir régulièrement tout en sachant qu'un bois grise tôt ou tard et qu'un dégriseur sera necessaire avant de repasser un saturateur ....

Je souhaite donc un bon courage à ceux qui vont se lancer dans ce type de construction et je me permet de féliciter les professionnels qui sont de vrais artistes pour réaliser de gigantesques terrasses avec des motifs.

Il faut quand même retenir quelques références :
*****  Le guide indispensable: "TERRASSE EN BOIS, faites la vous même
***** Le site: autoconstruction.info
*****Le site: le-bois.com et son forum,



Je remercie mon père pour l'aide qu'il m'a apporté, mon grand père pour une bonne partie du financement, à la famille pour la motivation à l'élaboration de cette terrasse !!!

D'autres travaux s'annoncent déjà...

J+ 1an ***** L'entretien *****

Voilà une année passée(aujourd'hui: 05/05/2008), la terrasse ne bouge pas (structurellement) mais, et ça c'est inévitable, la couleur passe au gris. Comme je m'étais mis en tête d'effectuer un traitement qu'au bout de la première année, aujourd'hui, je me dis que je n'avais pas tort car on peut ainsi profiter du coté chaleureux au naturel lors de votre premier été et ça évite de perdre un peu d'argent ainsi que des points de vie...

Après bien des questions (sans réponse) les produits d'entretien restent une jungle pour le commun des mortels: Huiles pour terrasses, dégriseurs, saturateurs, huile de lin etc, marque machin, marque truc, bref, rien n'est franchement mauvais mais rien n'est franchement très bon !!! Votre bois vieilli, vieillira et jamais vous ne le conserverez avec ses couleurs d'origine.

Pour ma part, j'ai pris la décision de profiter de ma terrasse au naturel pour le premier été sachant que le bois est trop "frais", il est saturé en huile, la fibre est trop serrée, les couleurs sont vives et c'est tellement agréable au touché
que ma petite famille s'est régalée l'an dernier.

De plus, le fait de ne pas traiter dès le début cela permet d'économiser un entretien et des points de vie aussi... (je rappelle que je suis fainéant).

Bref, le choix des produits appliqués n'est pas vraiment un choix, j'ai pris ce qu'il y avait dans les magasins aux alentours.

J'ai lu que le mélange huile de lin+térébenthine (50/50) est un bon compromis, mais j'ai lu aussi que ce n'était pas vraiment moins cher au final. Je n'en sais rien mais j'ai dépensé 18 euros (premier dégriseur) 2 x 14 euros (dégriseur de meilleur qualité) + 63 euros (saturateur v33). Donc en tout, 109euros (mais si j'avais pas pris le premier dégriseur, j en aurais eu pour 91 euros).

***Tout d'abord, le dégriseur***

Bon là, pas vraiment champion du monde et peu chanceux au grattage, je prend un premier produit de prix moyen, il se dilue à l'eau et on pulvérise. 
Ensuite, on brosse au balai de pont puis on rince.
Simple, ça fonctionne, ça nettoie. 2h de nettoyage, ça sèche et là, la terrasse est grise !!




Donc, content de m'être fait avoir je retourne chercher un autre produit qui
ne se dilue pas mais plutôt se passe sur la terrasse mouillée à l'aide d'un rouleau ou pinceau
puis un brossage 15 min après et enfin un rinçage à grande eau.
Rebelote, on s'exécute, j'effectue l'opération en trois parties, ça nettoie mieux que l'autre produit,
on voit la différence lors du brossage.

Ca sèche, mais.... mais, le gris est encore là !!!


Cependant, c'est un beau gris, gris propre en fait:



Le nettoyage est parfait, le bois est lisse au touché, quelques taches de graisses ont disparus. Maintenant, il faut attendre 24 heures de séchage au minimum (de toute façon, je n'ai pas plus,
la météo annonce de l'eau pour après demain !!). J'espère donc que le saturateur fera sont boulot...

**** Le saturateur ****

De gamme standard, j'ai pris un bidon de 10 litres pour 40 m2, de marque v33 marine spécial terrasses exotiques et bois autoclaves en incolore,
ça ressemble à de la lasure (odeur et texture collante mais plus fluide).

J'en passe donc une première couche sur une partie puis, 15 min après, deuxième couche (pas d'attente pour le séchage). Heureusement, je suis équipé d'un pistolet à air qui me facilite énormément la tâche et m'économise du produit. De plus, l'imprégnation est plus progressive.


Après la deuxième couche et après 15 à 20 minutes on s'assure que le bois
"n'avale" plus de saturateur sans quoi, on passe aux endroits encore "demandeurs".
Ensuite, on passe un coup de chiffon (accroché au bout d'un balai brosse) afin d'essuyer le surplus. Je rappelle que ça colle presqu'autant que la lasure donc,
c'est super cool, n'attendez pas plus de 15 minutes !!

Ah aussi, c'est là que je me rend compte que j ai bien fait de mettre les lames coté lisse sur le dessus !!!


Après séchage (24 à 48 heures), le rendu est surprenant bien que je ne retrouve pas le coté soyeux de mes lames à leur origine, une pluie s'est déjà abattue dessus, l'eau perle, la terrasse est moins glissante et j'attends une semaine pour voir le résultat et éventuellement faire
quelques retouches là où le bois n'a pas assez "pompé".

Je me suis donc dépêché de mettre ce blog à jour pour ceux qui vont commencer leur premier (voir plus)
entretien. J'attends également des commentaires sur les méthodes à suivre pour obtenir
un bois plus "huileux" si c'est possible. Des personnes ayant utilisés la
méthode "huile de lin+térébenthine" m'intéresse car elle s'applique plus facilement,
c'est plus écologique mais il faut le faire plus souvent parait- il.
Enfin, voilà, je donnerai un dernier coup de griffe d'ici une semaine ou 2 pour le résultat final de cette saison 1 !!!

Je remercie les personnes qui ont déposé quelques questions, ça profite à tous et si des
bêtises sont faîtes (c'est trop tard pour moi) mais c'est intéressant de les expliquer
et d'y remédier pour les autres.

NOTA: Je suis à la recherche d'une meilleure finition, le saturateur donne trop l'aspect lasure, l'odeur, la finition est trop similaire. J'aimais mon bois lisse avec son odeur particulière lors des temps chaud, je n'ai plus cette chance (c'est le défaut des traitements je suppose). Cependant, l'aspect positif est sur l'adhérence, les lames ne sont pas du tout glissantes même en pleine pluie !!! La couleur est ravivée et donne un bel aspect général.
Donc, je vais faire un essai de finition avec de l'huile de teck (le bois ayant "bu" un maximum de
saturateur) une petite quantité devrait suffire... A suivre...

Toile d'ombrage et spots d'éclairage

Voici le moment où une toile d'ombrage devient nécessaire (exposition sud). Dans l'attente de faire un projet avec une voile de bateau, un carré de 4mx4m suffit pour avoir une bonne surface d'ombre. Deux crochets sont fixés au mur et des tendeurs suffisent pour tirer la toile.

     

Quelques spots à diodes blanches, intégrés dans les lames, quelques bougies et le tour est joué...

 

J+2 ANS **** ENTRETIEN (Le retour) ****


Mai 2009:

Cette année, il devient important de traiter ce problème d'entretien des terrasses, encore une fois, on nage dans un fouilli de produits aux tarifs divers et variés. Pour ma part, je ne renouvellerai pas le saturateur V33 qui ne m'a pas du tout satisfait sur le plan protection et aspect:

  • En protection, le produit s'est révélé inéficace au bout de quelques mois et m'a laissé des traces (comme du vernis) à différents endroits sur les lames ,
  • Coté aspect, rien d'attractif puisque j'avais l'impression d'avoir appliqué une lasure qui ne m'a pas redonné un aspect proche des premiers jours de mon bois, une coloration exagérée était présente dans le produit.

Donc des tests étant necessaires, je vais commencer cette partie avec commentaires:

* Le dégriseur:

Connaissant les capacités de mon dégriseur NET TROL qui m'avait satisfait l'année précédente, je voulais tester les formules des "p'tites combines" que l'on trouve sur le net. A savoir, la javel, l'acide oxalique ou autres. Je me suis lancé pour tester la javel et .... je me suis planté dans l'achat de mes bidons, j'ai pris de l'ammoniac (impensable de ne pas m'en être aperçu jusqu'au moment de l'application !!!)

Bref, j'ai mélangé 50% eau et 50% d'ammoniac et j'ai tartiné 3 bouts de lames pour voir. Quand je me suis rendu compte de ma co***rie, j'ai de suite consulté le net pour voir si d'autres personnes avaient fait des entretiens à l'ammoniac.

Comme d'hab, pas plus d'infos que ça, je retourne gratter mes lames avec une brosse à poils durs.... en moins de 5 minutes, toutes les imperfections naturelles ainsi que le vernis du vieux saturateur avaient sautés lors du brossage et rinçage à grande eau !!!

Sur la photo ci dessus, on peut voir un nettoyage avec la javel (à droite) et l'ammoniac (à gauche). On peut remarquer également qu'il y a un réel résultat avec ce dernier mais attention à son utilisation, des vapeurs vous incommodent vite, une dillution plus importante paraîtrait plus approprié (en cours de test).

Comme pour le dégriseur, j'ai attendu le séchage pour voir le résultat.... impressionnant !!!

Le bois retrouve un bel aspect (même si la couleur n'est pas là) mais le résultat est bleufant !!

Pour parfaire l'expérience, j'ai passé mon dégriseur favori (en le diluant de 90% avec de l'eau) puis il m'a juste fallu brosser légèrement au bout de 20 min et rinçer pour obtenir un bois prêt à recevoir une protection (saturateur ou huile de lin avec térébenthine).

* La protection:

Là encore, le résultat obtenu avec l'huile de lin et térébenthine (50/50) est impressionnant (merci à mael et d'autres lecteurs pour l'info) puisqu'on obtient une finition sensiblement aussi bonne qu'un produit du commerce.

A droite, une lame passée au NET TROL pure, mais je n'ai pas attendu les 20min préconisées.On remarque l'aspect blanc qui apparait au séchage.Une protection avec le saturateur est visible sur 1/3 de la lame.

La lame de gauche n'a pas subi de traitement de lavage (dégriseur), juste un passage du mélange à l'huile de lin. Il faut souligner que ce morceau de lame était protégé des agressions du temps puisqu'elle était sous la terrasse à l'abri. La même expérience sur une lame ayant subi les intempéries donne un mauvais résultat car le mélange huile+térébenthine enfonce les impuretés et noirci le bois.

Les deux autres lames (au centre) ont reçu un saturateur STARWAX qui est très concluant mais qui n'a pas vraiment justifié ses 60 euros les 6 litres au premier abord car par rapport à notre judicieux mélange huile+téré, le rendu étant pratiquement identique.

Voyez le résultat après application du STARWAX, observez bien la limite du passage du produit (sur la photo de dessus) juste au dessous des visses, j'ai continuer avec l'huile+tere, il n'y pas beaucoup de différence au final (séchage compris), juste une légère teinte un peu plus foncé est à noter pour le mélange.

Comme je ne suis pas partisan de faire profiter des industriels alors que des méthodes (ancestrales ou simples) existent, j'était content du résultat jusqu'au moment où j'ai testé la perméabilité des protections !!!

Peut être pas le plus performant mais à ce jour je n'ai que ce saturateur, 6litres pour 60 euros environ couvre jusqu'à 10m2/L.

Mais une surprise nous attend !!!

* Premiers tests:

Donc, pour rassembler nos moutons, la combine avec la javel n'est pas des plus concluante cependant, j'ai lu qu'en additionnant de l'eau oxygéné ou un liquide de cette base on avait de bons résultats. Trop content de mon ammoniac, je vais rester la dessus et trouver le moyen de ne pas mourrir asphyxié lors de son application. Je précise aussi que la crotte de saturateur que j'avais passer l'année dernière m'oblige à "attaquer sec" pour virer tout ça.

Notre dégriseur NET TROL sera précieux pour apprêter le bois pour le saturateur et du coup, 1 bidon sera amplement suffisant pour les 40m2 !!!

Maintenant, regardez bien cette photo, c'est le final, nos 2 types de protections posées, j'ai juste mouillé l'ensemble...

On distingue nos 5 lames qui sont traitées (en partant de la gauche: la 1, 3, 5,6,8). Regardez bien la 3ième et la 5ième. Elles sont protégées en partie par le mélange huile/téré (le bas de chaques lames) et par le saturateur(le haut de chaques lames). On remarque bien que la partie inférieur est plus foncée mais également, l'eau n'est pas aussi "perlante" qu'avec le saturateur.

Le résultat est sans appel, souvenez vous de la limite du passage du STARWAX avec celle du mélange à l'huile de lin sur une des photos précédente (jusqu'au dessous des visses), il n'y a pratiquement pas d'eau stagnante sur cette partie!!! Ca justifie peut être le prix, nous verrons bientôt si les UV aurons raison de nos protecteurs.

Reste un dernier test, celui du maintien dans le temps, je laisse 1 mois avant d'entreprendre les travaux sur la terrasse entière...

Bon courage à tous !!

JUIN 2009 :

La terrrasse est enfin dégrisée et protégée au saturateur.

Mais voilà, l'ammoniac explose vos points de vie et ça ne ddécape pas aussi bien que sur un échantillon !!! En effet, sur les lames testées , j'utilisais une brosse à poils durs et je frottais à la main. Avec le balais brosse, ça n'est plus la même chose !!! Bref, j'ai fini au nettoyeur haute pression (le bois est dense et je pense que sur du pin, ça n'est pas conseillé...).

Bref, la méthode n'est pas concluante.

Un lecteur m'a fait part de son expérience, je pense que c'est interressant:

"J'ai une terrasse en massaranduba, posée depuis 2ans et jamais traitée. Cette année, j'ai décidé de faire un peu d'entretien. Après de nombreuse recherche, j'ai trouvé un produit sur terrasseonline (le D-Clean) censé être un dégriseur miracle, venant des US. J'ai poussé un peu la recherche pour essayer de savoir de quoi était composé ce produit pour découvrir qu'en fait, c'est du percarbonate de sodium (poudre blanche que l'on trouve en droguerie pour une dizaine d'€ le kg). J'ai donc acheté un kilo de ce produit, mélangé à de l'eau tiède (pas trop chaude sinon l'effet "magique" disparait) et appliqué sur toute la terrasse à la serpillère. Une petite mousse blanche apparait: c'est la réaction magique faisant de l'eau oxygéne et du bicarbonate de sodium. Au bout d'un 1/4 d'heure: huile de coude et brosse à poil dur puis un rincage copieux. La terrasse à perdu pas mal de son gris sombre pour s'éclaircir et surtout, elle est devenue bien propre (plus de trace de mousse, de graisse...) En fait, le percarbonate, c'est le blanchisseur des lessive qui dégage de "l'oxygène actif" comme on dit dans les pubs...
La conclusion, c'est que ca marche bien, que c'est bio et pas nocif pour environnement (contrairement à la javel ou l'ammoniaque ;) ) et que ca revient au même prix que le dclean, sans les frais de ports
Pour la phase saturation, j'ai investi dans un produit spécial bateau à 30€ le litre pour rien.... Si le bois à retrouver son aspect "gras", la couleur n'a pas changée. Je lis beaucoup d'avis positif sur le rustol desk olje D1, un peu cher mais parait il trés efficace. Et le site de terrasse me parle aussi d'un autre produit..... j'hésite. A ce rythme, je vais devoir redégriser avant de passer le saturateur.

Cordialement,

Laurent"

Merci donc à laurent, ça peut aider!!!!

Pour ma part, l'entretien est fini, nous verrons l'année prochaine mais en attendant.... je monte une piscine en bois, je ne manquerai pas de vous donner mes avis. Pour le moment, j'en ai plein les pattes, un soleil de plomb ne m'aide pas et un timming me pousse à ne pas ralentir....

Mon nouveau blog en cours de construction: Ma piscine en kit bois http://mapisceene.blogspot.com/

Bonne continuation à tous et profitez de votre terrasse, elle vous doit bien ça !!!

J'en profite pour faire un petit clein d'oeil à "pixi" qui se trouve en pleine construction...

Vos impressions sur ce thème :

Hello

Ravie de lire tous ces détails, puisque je vais moi-même devoir consolider un peu une partie et surtout faire le 2nd entretien de mon bois massaranduba.

NET-ROL c'est le dégriseur que j'utilise (en bidon de 20L chez BERCK BOIS LA TESTE) + DEKS OLEJED1 en saturateur (20L) aussi, mais trés cher.L'effet est garanti, mais je pense que l'on a utilisé bcp de produit (25l en saturateur) et idem en dégriseur (terrasse entre env 75m2)

Je ne pensais pas que nous aurions à effectuer cet entretien aussi rapidement cette année, après l'avoir fait en AOUT 2008.On a envie de retrouver la couleur bois exotique plus chaleureuse que la couleur grise,surtout sur la partie terrasse restant non abritée.

Merci pour les idées mélanges Bio à utiliser lorsque je n'aurai plus de dégriseur dans mon bidon.
Bravo à toi d'avoir été patient et détaillé dans ton blog pour nous faire part d'autant de détails bien précieux...

Béa

........................................................................................................................................................................

Blog fort intéressant tant on trouve peu d'info sur le ouèbe.

J'ai une terrasse en massaranduba, posée depuis 2ans et jamais traitée. Cette année, j'ai décidé de faire un peu d'entretien. Après de nombreuse recherche, j'ai trouvé un produit sur terrasseonline (le D-Clean) censé être un dégriseur miracle, venant des US. J'ai poussé un peu la recherche pour essayer de savoir de quoi était composé ce produit pour découvrir qu'en fait, c'est du percarbonate de sodium (poudre blanche que l'on trouve en droguerie pour une dizaine d'€ le kg). J'ai donc acheté un kilo de ce produit, mélangé à de l'eau tiède (pas trop chaude sinon l'effet "magique" disparait) et appliqué sur toute la terrasse à la serpillère. Une petite mousse blanche apparait: c'est la réaction magique faisant de l'eau oxygéne et du bicarbonate de sodium. Au bout d'un 1/4 d'heure: huile de coude et brosse à poil dur puis un rincage copieux. La terrasse à perdu pas mal de son gris sombre pour s'éclaircir et surtout, elle est devenue bien propre (plus de trace de mousse, de graisse...) En fait, le percarbonate, c'est le blanchisseur des lessive qui dégage de "l'oxygène actif" comme on dit dans les pubs...
La conclusion, c'est que ca marche bien, que c'est bio et pas nocif pour environnement (contrairement à la javel ou l'ammoniaque ;) ) et que ca revient au même prix que le dclean, sans les frais de ports
Pour la phase saturation, j'ai investi dans un produit spécial bateau à 30€ le litre pour rien.... Si le bois à retrouver son aspect "gras", la couleur n'a pas changée. Je lis beaucoup d'avis positif sur le rustol desk olje D1, un peu cher mais parait il trés efficace. Et le site de terrasse me parle aussi d'un autre produit..... j'hésite. A ce rythme, je vais devoir redégriser avant de passer le saturateur.

Cordialement,

Laurent


PROLONGEMENT EN EAU


La terrasse n'étant qu'un début sur le plan d'aménagement de notre modeste terrain, nous avons implanté une piscine en bois comme on peut en trouver un peu partout (grandes surfaces, piscinistes ou internet).

Dans notre cas, cette petite piscine est parfaitement adaptée à notre petit terrain et nous l'avons trouvé sur internet en promotion (500 euros de réduction par rapport aux grandes surfaces qui revendaient le même modèle) l'ensemble fini nous revient à 4000 euros environ: 2500 pour la piscine complète (liner 60/100, pompe 6m3/h, filtre à sable, echelle inox et echelle bois, angles inox, livraison) pour un cubage modeste: 15m3 pour 1.2m de profondeur, la ligne d'eau à 1.05m, 850 euros pour la chappe et la location de la mini pelle (et du conducteur), 470 euros pour le remblai en gravier drainant, 150 euros pour la lasure et le boîtier electrique.

Le choix de la mettre en semi-enterré est pour l'esthétique et la sécurité car il y a une partie sortante sur le terrain de 60 cm. Le fait de ne pas aligner la structure sur la terrase est dûe en partie à la complexité de faire correspondre les longueurs et les largeurs mais des idées ne manquent pas pour combler ce problème.

A ce jour, ça n'est pas fini mais je ne manquerai pas de vous détailler ce montage pour ceux qui décideraient d'installer ce genre de piscine. Des détails importants sont à prendre en compte, la conception de la structure n'est pas forcément adaptée à tous, bref, c'est un ouvrage qui s'avère rigoureux et long (en semi enterré) lorsqu'on prend en compte les "à cotés" comme le local technique, le drainage le long de la structure etc,

A bientôt donc et Bon courage à tous.

http://mapisceene.blogspot.com/